La rue, un espace
à vivre ensemble

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Ville 30 km/h

Icône Calendrier

Période de 2011 à 2013

Partagez cet article

Twitter Facebook Viadeo Linked In Mail

Après les journées de Rue de l’avenir Ville à 30, Ville à vivre qui se sont déroulées à Montreuil le 19 mai 2010 et à Arles le 2 décembre 2010 dans un contexte qui avait vu quelques villes « passer à 30km/h Fontenay-aux-Roses (2005), Nogent-sur-Marne (2006), Sceaux (2008), Lorient (2009), Fontainebleau (2010) l’association, à la suite d’une présentation en 2009 de Patrice Nogues « Ville 30 Ville cyclable » et d’une rencontre à Bordeaux avec Rue de l’avenir Bordeaux, les Droits du piéton en Gironde et Clément Rossignol Vice-Président de la Communauté Urbaine de Bordeaux, prend l’initiative avec la FUB, France Auto Partage et les Droits du piéton de publier le 4 mai 2011 le Manifeste pour une ville à 30 km/h.

Signé par de nombreuses organisations (Club des villes et territoires cyclables, la FNAUT, l’Union Nationale des Associations Familiales, les fédérations de parents d’élèves PEEP et FCPE…) il est repris par les associations belges. Dans le même temps le Parlement européen s’empare du dossier et dans une résolution adoptée le 27 septembre 2011, préconise le 30 km/h en milieu urbain.

Dans la continuité et l’esprit de cette résolution du 27/09/2011 entre février et novembre 2013, les associations – Les Droits du piéton, la Fédération Nationale des Usagers des Transports, la Fédération des Usagers de la Bicyclette, France Auto Partage et Rue de l’Avenir  – soutiennent sur le territoire français l’initiative citoyenne européenne 30km/h Redonnons vie à nos rues ! . Celle-ci recueillera un nombre très limité de signatures au regard du million nécessaire pour que sa demande de 30km/h comme vitesse de référence en milieu urbain soit débattue par la Commission.

Enfin lors de la campagne des municipales de 2014 les associations nationales membres du collectif Ville 30 (France auto partage, FUB, FNAUT, Rue de l’avenir, Droits du piéton, France nature Environnement) se sont accordées sur les termes suivants dans la lettre qui a été adressée à de nombreux candidats : « Nous souhaitons que votre liste s’engage dans la durée de la mandature à :

  • Entamer la démarche « Ville 30 » dès votre élection,
  • Passer au moins les 2/3 du linéaire de la voirie à 30km/h,
  • Mettre en œuvre des aménagements cyclables et une sécurité renforcée pour les piétons sur les axes restant à 50km/h »

Un document de référence est publié à cette occasion par le collectif La ville à 30, ça marche ! ( PDF 16p, Aug 2014 ).

Cette campagne « Pour une ville à 30km/h » lancée à partir de 2011 contribuera à l’adoption par le parlement de l’article 47 de la loi « relative à la transition énergétique pour la croissance verte » promulguée le 18 août 2015 qui prévoit la possibilité pour les maires de réduire, « sur tout ou partie des voies de l’agglomération ouvertes à la circulation publique, la vitesse de circulation en dessous des limites prévues par le code de la route ».